Le jardin anglais : quelques notions

Le jardin à l’anglaise émerge au 18ème siècle en Angleterre, en contraste avec le très formel jardin à la française du 17ème siècle.

Là où le jardin français cherche l’ordre et la symétrie, son homologue britannique lui préfère l’imitation idéalisée d’une nature pastorale.

Sous l’influence de jardiniers tels que Capability Brown, les parcs s’ornent de vastes étendues de pelouse aux doux reliefs. La promenade devient une succession de tableaux mettant en scène dans un décor de verdures des lacs, statues, et autres grottes.

Ci-dessus : Prior Park à Bath, en Angleterre, établi au 18ème siècle (source : geograph.org.uk)

C’est au cours du 19ème que le jardin à l’anglaise prend la forme que nous lui connaissons en transitionnant avec succès du parc au jardin.

Pour s’adapter à l’usage du particulier, il se pare d’attraits ornementaux (massifs luxuriants d’arbustes et de fleurs aux palettes soigneusement composées, plantations d’arbres aux essences variées, omniprésence de la rose). Afin de flâner et de profiter au mieux de ce spectacle, il est composé d’allées (accès en gravillons, pas japonais…) et de mobilier de jardin – notamment des bancs et fauteuils souvent en bois ou fer forgé.

Nos équipes de création sont à votre disposition pour tous vos projets de réalisation de jardins. N’hésitez pas à nous contacter au 03 44 79 01 03 pour obtenir plus de renseignements !